Chroniques Récentes
Chroniques Précédentes

Besoin de nature...


Il y a longtemps que j'ai écrit un article sur mon blog. Je ne sais plus qui a dit cela mais je l'ai écouté : "si tu n'as rien à dire tais-toi !". C'est ce que j'ai fait. Je ne voulais pas écrire parce qu'il le faut, j'avais besoin d'une pause. On vit dans un monde de performance. C'est une pression que je ressens énormément en tant qu'artiste-entrepreneure. Le monde des réseaux sociaux fonctionne ainsi, du moins c'est ainsi que je le ressens trop souvent alors que j'essaie d'en faire un espace de partage.


Je ne sais pas si j'ai toujours ressenti cette pression de performance dans ma vie sans m'en rendre compte. Était-elle là nourrissant mon anxiété ? Peut-être. Quoiqu'il en soit cela fait quelques années seulement que j'en ai pris conscience et elle me mine parfois la vie. Est-ce pareil pour vous ?


Performer pour avoir le sentiment de réussir dans la vie, les réseaux sociaux sont bons pour entretenir cette illusion. Il est très facile de se comparer et de ressentir cette pression de performance en publiant tous les jours du contenu intéressant pour promouvoir notre travail, nos services et/ou produits. Mais attention, il ne faut toutefois pas en faire trop au risque d'agacer les gens qui aiment notre page. C'est un équilibre qui n'est pas toujours facile à maintenir.


Performer pour répondre aux attentes de nos proches ... du moins ce que l'on croit être leurs attentes... Ah les perceptions et les croyances ! Un autre beau sujet n'est-ce pas ? Bref tout ça pour dire que depuis quelques temps je ressens très fort cette pression de performance. Avec l'anxiété cela devient paralysant. À un moment donné j'ai réalisé que même ma création n'était plus fluide, que je partais de l'extérieur au lieu de partir de l'intérieur. Être full présente sur les réseaux, offrir plus d'oeuvres, plus d'ateliers, suivre plus de formations etc etc. Je me suis perdue, j'étais insatisfaite de mon travail, de moi. Pendant un temps j'ai pratiquement arrêté de peindre . Ne sachant plus quoi peindre... Parce que l'art part de soi, de notre ressenti, de notre âme, de l'inconscient prêt à émerger. Pendant cette période je cherchais à partir de l'extérieur ce que je DEVAIS faire. Vous comprenez ? Je ne DOIS pas créer, j'ai besoin de créer. Cela m'est vital c'est mon moyen d'expression, là où je me sens moi-même et à la bonne place.


LA NATURE...


Il y a plusieurs façon de se connecter à son véritable soi, pour moi cela passe par l'art bien sur, la méditation et être dans la nature... J'en ai tellement besoin, pas vous ? J'ai grandi à la campagne. Enfant, j'ai joué dehors dans les champs et la forêt derrière la maison. J'ai imaginé et construit des tas d' univers avec les fleurs, les arbres et les branches. Je ressentais la terre, l'air, le soleil et l'eau avec tellement d'intensité. Sans m'en rendre compte, j'étais totalement connectée à la nature. Ce n'est qu'il y a quelques années que j'ai réalisé que cette connexion n'était plus là aussi intensément. Je peux la ressentir dans mes souvenirs mais je n'arrive pas à vraiment la retrouver dans l'instant présent. J'essaie pourtant... peut-être cela reviendra-t-il....Ça fait du sens ? C'est difficile à exprimer en mots...


Quand la vie t'offre des citrons, fais-en de la limonade !


Puis arriva le confinement et avec lui est arrivé 61 jours de ménorragie. 6 1 j o u r s ! Ce fût long et épuisant mais j'ai appris que c'est très fréquent chez les femmes en pré-ménopause. Je vous épargne les détails de cette saga. Toujours est-il qu'après quelques semaines, j'ai ressenti le besoin de dessiner des utérus ! Presque chaque jour pendant des semaines je l'ai fait. J'ai pris le temps de méditer puis de dessiner ce qui était là sans objectif ni attente autre que de me faire du bien et de me déposer. Chacun apparait simplement avec la fluidité que je recherchais depuis si longtemps et la conviction que cela m'amènera quelque part. Je ne sais pas encore où précisément mais je suis le flow, mon intuition, mon ressenti simplement. Je me retrouve maintenant avec plus d'une soixantaine d'oeuvres et cela me fait toujours du bien. Je me soigne avec la nature tant avec les plantes (herboristerie), qu'en m'en inspirant pour créer. Ma phrase clé ? "I am learning how to become a wild flower" , "J'apprends à devenir une fleur sauvage".


C'est ainsi que cet été je dessine, peins à l'aquarelle ou fais des collages, tous les jours. J'ai fait plusieurs randonnées en forêt avec mon amoureux et marché tous les jours dans notre quartier. J'ai pris des tonnes de photos de la nature qui nous entoure et, plus j'en prends, plus je vois les différentes formes de feuillages, de fleurs, couleurs et le cycle de chacune de ces plantes. On peut se promener et ne voir que du vert, mais on peut aussi aiguiser son regard à voir toute la panoplie de plantes sauvages qui nous entourent. Quelle merveille! Moi qui souffre d'anxiété et qui est si parfois déçue par l'espèce humaine, cela me réconcilie avec la vie chaque fois.



POUR LA SUITE DES CHOSES...


Pour la suite des choses, j'observe ce qui est et j'ai envie de partager cela avec vous. Je choisis en ce moment, parmi les illustrations que j'ai créées, celles qui seront disponibles sur ma boutique Etsy. En espérant que cela vous parle, que cela vous apporte douceur, réconfort. J'aimerais que cela résonne à votre histoire et favorise une connexion à votre féminin sacré, oui oui sacré ! Notre cycle féminin, si puissant et révélateur, devrait recevoir plus d'attention. Si nous vivions davantage en harmonie avec celui-ci, en suivant notre propre rythme au lieu d'essayer de suivre le rythme effréné de la société, nous nous en porterions mieux j'en suis certaine. Tout comme les fleurs, les plantes, les arbres et tout ce qui est vivant, la femme est régie par un cycle de création . Il y a différents périodes qui nous amènent à avoir beaucoup d'énergie ou très peu, à avoir besoin de s'émanciper ou de se déposer en soi, d'être dans l'action et d'autres moments dans l'introspection. Toutefois, nous vivons dans un monde qui nous demande d'être à 100% tout le temps. Pas étonnant qu'on se retrouve épuisée et que notre système hormonal soit débalancé. Est-ce que vous aussi le féminin sacré vous parle, vous intéresse ? Il y a tant de femmes inspirantes qui ont des blogs intéressants sur le sujet. Je vous en reparlerai si cela vous interpelle.























ET MAINTENANT...


Tout ces moments en nature m'inspirent pour ma série "Fleurs Sauvages" (utérus) et en marchant dans la forêt à St-Donat, une autre série est née inspirée celle-là par nos randonnées et les photos prises. J'ai trop hâte de vous partager cela. Je suis aussi à regarder pour des produits dérivés fabriqués localement ! Vous aimez l'idée ?


Je suis mon coeur, il est de bon conseil... Je tente d'accueillir la pression de performance et le sentiment d'échec qui m'habite trop souvent ... J'accueille pour m'en libérer et être juste moi avec ce qui m'habite, ce que j'ai à offrir. Je mets au centre de ce projet les mots partage et intégrité: partage avec vous qui me suivez en espérant vous faire du bien avec mes images et intégrité en étant moi même, en faisant les choses en accord avec mes valeurs. En effet, je souhaite être le plus possible écologique dans mes choix et tout ce que requiert l'entreprise de vendre en ligne mes oeuvres.


Voilà où j'en suis... Finalement j'en avais beaucoup à dire ce matin hihi, et vous ? Vous en êtes où ? J'ai envie de vous lire, que l'on partage nos cheminements...


Écrivez-moi dans les commentaires ou sous la publication de cet article sur ma page Facebook ! (eh oui on s'en sort pas y'a du bon aussi )


#love


Sandra


#nature #herboristerie #journaldartiste #aquarelle #illustrations #performance #artiste #mysho

Suivez moi ! 
Pas encore de mots-clés.
Recherche
Archives
  • Facebook Carré noir
  • Twitter Black Square
  • Pinterest Black Square
  • Instagram Carré noir
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now